Le Désert du vide

« Tu ne t’es pas douté que tu partirais plus de deux ou trois jours. Tu n’as pas embrassé ta mère, pas écouté la porte grincer sur tes talons ni mémorisé ton geste pour la fermer, l’empreinte qu’a laissée, en s’enfonçant, la large poignée de fer dans ta paume, si tu as toi-même accompagné le claquement de la porte sur ton départ, si tu as regardé une dernière fois la maison natale par-dessus ton épaule. Tu n’as presque rien emporté, et tu t’es défait de chaque chose, une à une, en chemin. Plus tu as pénétré le terrain brûlant du soleil, plus tu t’es dépouillé. Tes pieds ont découvert la sécheresse avant tes yeux. Tu t’es semé à force de marche, à force de résistance. Comme s’il te fallait être, à mesure d’effacement, celui qui demeure. »


Le désert du vide est un projet multimédia et collaboratif, décliné en plusieurs volets complémentaires mêlant les supports textuel, audiovisuel, musical et pictural.

 

© Emma Duffaud

 

Variations I & II

 

 

 

Texte et montage : Marine Riguet
Voix : Gwen Denieul & Marine Riguet

 

Le chant d’Annabelle

 

 

Texte et voix : Sara Bourre
Musique : Mathias Bourre
Montage : Marine Riguet

 

Exposition & performances

 

Du 27 mars au 5 avril 2020, le Désert du vide s’installe au 15 rue Moussorgski 75018 Paris.
L’exposition de peinture d’Emma Duffaud s’y tiendra tous les jours, à partir de 14 h.

Et en soirée…
Vendredi 27 mars : vernissage de l’exposition.
Lundi 30 mars : lecture musicale avec Sara Bourre, Mathias Bourre & Marine Riguet.
Mercredi 1er avril : lecture musicale avec Mathias Bourre, Marine Riguet & Parham Shahrjerdi.
Samedi 4 avril : performance multimédia avec Sara Bourre, Mathias Bourre, Gwen Denieul & Marine Riguet.

Page Facebook de l’événement
 

 

à lire aussi dans la Revue Hors-Sol